Vente d’alcool en dehors des heures autorisées : amende pour une station-service

En matière de sécurité routière, et face au bilan dramatique de l’accidentologie, les autorités judiciaires (mais aussi administratives) ont décidé, semble-t-il, de ne rien laisser passer à travers les mailles du filet et ainsi d’agir également en amont.

Le tribunal correctionnel vient ainsi de condamner l’employé d’une station-service de Bastia, qui avait vendu de l’alcool à emporter à une heure non-autorisée, à 500 euros d’amende avec sursis et le gérant à 1000 euros d’amende.

Faits divers – Justice