Procès lundi à Marseille de la « Papy connection »

De la cocaïne devant transiter dans des conteneurs de calamars congelés partant du Chili ou livrée, depuis le Pérou, dans des valises transportées par des «mules» : quinze figures du banditisme marseillais sont jugées à partir de lundi par le tribunal correctionnel de Marseille.

L’âge moyen des principaux prévenus – autour de 65 ans – et la présence de Laurent Fiocconi, 74 ans, et de Joseph Signoli, 78 ans, passeurs de la French connection condamnés au début des années 1970, incitent certains acteurs du dossier à évoquer une « Papy connection».

Faits divers – Justice